Mois: avril 2016

Témoignage sur la Fibromyalgie

Publié le

Je souffrais de fibromyalgie depuis de nombreuses années. J’ai appris récemment la technique de Méditation Transcendantale sur le conseil d’un ami. J’étais consciente que je prenais le risque d’avoir beaucoup de mal à me lever après les 20 minutes de méditation assise sur ma chaise mais je voulais essayer. Quelle ne fut pas ma surprise dès le premier jour de méditation de constater que je me levais sans problème comme une jeune fille ! Depuis, mes problèmes de fibromyalgie ont grandement diminué. Un moment, je n’ai pas pu faire ma méditation pendant 3 jours car j’étais submergée de problèmes avec le retour de mon mari de l’hôpital et tout à organiser à la maison; les douleurs de fibromyalgie sont redevenues plus intenses et dès que je me suis remise à méditer, tout s’est apaisé à nouveau. Je suis vraiment contente de cette pratique qui est si facile, si simple et si agréable.

Rosemarie

 

Temoignage sur l’insomnie

Publié le

Mon sommeil a été chaotique pendant de nombreuses années : endormissement au petit matin, ou réveil vers 2h du matin avec l’impossibilité de me rendormir. J’avais des phases d’insomnie qui pouvaient durer plusieurs semaines au cours desquelles je dormais entre ½ h et 4h au maximum. J’étais tellement fatiguée que j’avais l’impression que mon cerveau tournait en roue libre et que j’étais à côté de mon corps à observer ce qui se passait sans pouvoir « débrancher » ma tête pour enfin trouver le repos. La seule solution que j’avais pour casser cet engrenage était d’avoir recours à des somnifères, avec à chaque fois, mauvaise conscience parce que je n’avais pas pu trouver une autre solution moins néfaste et peur de rester dépendante de ces substances.

J’ai commencé à pratiquer la méditation transcendantale le 23 janvier 2016. Et j’ai recommencé à dormir à partir de cette date. Il m’arrive encore de me réveiller en milieu de nuit, mais je me rendors le plus souvent sans problème. Ou si le sommeil tarde, je m’assois confortablement dans mon lit, je médite, et je me rendors ensuite comme un bébé. Les somnifères ont quitté la table de nuit pour être rangés au fond d’un tiroir.

Carmen